vendredi 19 décembre 2014

Les caractères mobiles - Olympe Vainsaï


Les caractères mobiles, de Olympa Vainsaï

200 pages
Editions Blookly
Parution :  Juin 2014
Livre électronique

Présentation de l'éditeur :
Une campagne de publicité pour une grande marque de cosmétique est piratée. Que s'est-il passé ?
De la directrice marketing du groupe à la responsable commerciale, leurs conjoints, leurs familles, ce torpillage qui aurait pu n'être qu'une mauvaise blague, affecte six vies interconnectées :
Trois femmes : ambitieuses. Peuvent-elles réellement concilier carriérisme et maternité ? Que sont-elles prêtes à sacrifier ? Leur couple, leurs valeurs, leur bonheur ?
Trois hommes : idéalistes. Peuvent-ils défendre leurs idéaux écologiques, patriotiques ou humanistes tout en conservant l'estime de leurs compagnes ? Que sont-ils prêts à perdre ? Leur confort social, leur prestige, leur bonheur ?
Six vies interconnectées, acculées à des changements d'existence, dans la douleur. Six vies, et toute notre fragilité dans ce monde mobile et connecté, mobile et trop rapide.

     Quelle surprise quand une campagne publicitaire se trouve parasitée par une autre ? Quel étonnement de recevoir une pub SMS d'un grand groupe de cosmétique pour son dernier produit, suivi aussitôt d'un second SMS proposant un ramassage écolo robotisé des déchets. C'est d'autant plus surprenant que le grand groupe ne fait pas encore dans l'écologique et le traitement des déchets, et que ce ramassage proposé par une petite entreprise toute nouvelle, ne s'adresse pas au grand public. Que s'est-il donc passé ? Sabotage ? Erreur humaine ?
    Il faut aussitôt faire face au "problème" occasionné et vite remettre la machine en route.
     Le grand groupe veut sauver la face et se dit que racheter la petite entreprise peut peut-être rafraîchir son image.
    La société de publicité responsable des envois SMS se doit vite de trouver un coupable, car on ne mélange pas une campagne de millions de SMS au grand public avec une toute petite d'un millier destiné aux collectivités !
    La machine humaine est en route, il faut trouver des coupables, comprendre, et pour les différentes personnes concernées : tirer son épingle du jeu.
    Si certains décident de démissionner avant même d'être soupçonné, d'autres se retrouvent mise au placard avant même d'avoir pu tenter quoique se soit. Car le soucis, c'est que quelques liens familiaux et amicaux se trouvent pris dans l'étau, et les dirigeants ne cherchent pas à savoir.
    Autour des quelques carriéristes au centre de l'histoire, évolue quelques personnes en marge comme le jeune Sébastien qui n'aspire qu'à devenir papa au foyer, mais n'ose le dire à sa femme ; ou Michel, professeur à l'université, qui tente de lutter contre le développement économique chinois et son emprise sur le milieu économique français, et qui fait des parallèles entre la vie en société des abeilles et le notre.
    Comment tout cela finira-t-il ?

    La lecture est agréable car l'auteur insère régulièrement les échanges SMS des différents protagonistes, et chacun devient régulièrement à son tour le personnage mis au coeur du récit. Nous avons ainsi différents point de vue, avec les espoirs et les incompréhensions de chacun.

    Olympe Vainsaï a la plume assassine avec ses personnages et ne les épargnent pas, soulignant plus souvent leurs défauts que leurs qualités. Sauf pour Sébastien qui semble être son petit chouchou et le seul que l'on a envie de protéger.
     Elle souligne l'écart entre les problèmes de boulot et les problèmes plus graves de la vie, comme une soeur qui disparait du jour au lendement. Elle souligne l'aberration de la société dans laquelle nous vivons, qui ne nous fait vivre que pour notre travail, et nous cantonne à rester dans des cases.
Qui choisissez-vous d'être ?

    Le plus gros reproche que je fais à ce livre, c'est sa fin ! Pour moi il n'y en a pas. On ne sait pas ce qui arrive finalement aux différents personnages ? quelle va être leur décision finale ? quelle direction vont-ils décider de donner à leur vie ?
    Je déteste quand un livre s'achève ainsi, cela me donne l'impression que l'auteur n'a pas pris le temps ou n'a pas eu le courage d'écrire la fin. Il n'y a rien de plus frustrant que de refermer son livre en ce disant : "tout ça pour ça ? j'ai l'impression d'avoir perdu mon temps car au final je ne sais pas, je ne suis pas plus avancer qu'avant."

    C'est un livre très actuel, avec une réflexion intéressante, mais auquel il manque la fin, pour moi. Qui gagnerait à être retravaillé et écrémé de tous les mots compliqués que l'auteur a cru bon d'ajouter, et qui sont 9 fois sur 10 mal employés. Ils ralentissent le lecteur et n'apportent rien à l'histoire.

    "Ils sont des parents-minutes, des parents qui exigent le meilleur en instantané. Ils voudraient une logiciel qui automatise la gestion de l'enfance avec des modules alimentation, éducation et santé, un logiciel aisé à paramétrer, que les nounous successives pourraient utiliser et qui suivrait la vie de la famille bien mieux qu'un psychologue, un pédiatre, un précepteur."

    "Elle pense alors à son amoureux : ne fait-elle pas une erreur en décidant de vivre avec lui . Peut-être que Maxime ne lui a présenté que son emballage impriné de promesses chamarrées et de conseils avisés et qu'elle a être déçue en quelques jours de cohabitation avec lui. Elle aurait voulu lui faire passer un test qualité, elle aurait voulu ...Ah ! elle s'imagine elle et Maxime se tournant le dos chacun avec leurs portables, mobiles et ordinateurs, partageant le même wifi mais pas la confiance assortie ; peut-être comme tant de couples : Sabine n'a pas foi en Michel et pourtant leur vie conjugale se perpétue, comme si ce n'était pas important."

    "Elle n'est pas la femme qu'une choisit pour se caser, elle n'est pas la femme avec qui on couche vite fait ; elle est la femme d'une belle histoire."

    "Dans quel lieu ? Sandra ne sait pas, elle sait simplement qu'elle voudrait s'enraciner, avoir une meilleure amie qui habite une maison au coin de la rue, fonder une dynastie, avec des enfants, neveux, petits enfants qui partent mais toujours reviennent. Ne plus bouger. Cristalliser très vite, comme du miel à forte teneur en glucose."


    Je remercie l'auteur et le forum Have a Break, Have a Book pour la découverte de ce livre.

*****
Livre lu dans le cadre des challenges : (cliquez sur les images pour voir les challenges)

http://www.lalecturienne.com/2014/10/challenge-couleurs-dautomne.html*http://www.lalecturienne.com/2014/09/challenge-arche-de-noe.html
**
http://www.lalecturienne.com/2014/08/challenge-1-mois-1-nouvelle-plume.htmlhttp://www.lalecturienne.com/2014/01/challenge-des-100-lectures-2014.html
*
http://www.lalecturienne.com/2014/07/challenge-un-mois-une-lettre.html*http://www.lalecturienne.com/2014/07/un-marathon-litteraire-par-thematique.html





Aucun commentaire:

Publier un commentaire