mardi 29 septembre 2015

Le choix de la Banshee - Fanny André

Le choix de la Banshee, de Fanny André

69 pages sur ma liseuse
Editions Laska
Parution : Août 2015
Livre électronique

Présentation de l'éditeur :
   Pour Bane la banshee, Dorian est le pire coéquipier possible : un incube, créature au corps de rêve qui n’a de cesse de séduire toutes les femmes. Exactement le genre de comportement qu’elle et ses semblables châtient au quotidien. Et, évidemment, elle n’échappe pas à ses tentatives de drague lourdingues. Cela dit, c’est presque devenu un jeu de le remettre à sa place en utilisant ses pouvoirs.
   Il faut dire qu’elle se le coltine depuis six mois ! Leur mission actuelle est un échec total. Pour preuve les deux armées qui se sont réunies dans cette prairie d’Écosse, prêtes à en découdre dès la nuit tombée : les leprechauns d’un côté, les brownies de l’autre. À moins d’un miracle de dernière minute, ce sera un massacre chez le petit peuple. Cependant, Dorian pourrait bien surprendre Bane…

    Je me suis accordée une petite pause fantasy au milieu de mes lectures contemporaines de la rentrées littéraire. Et pour ça rien de telle qu'une petite nouvelle.

    Dans ce court texte nous rencontrons Bane, un banshee, Dorian un incube et Korena une Fae, tous les trois doivent intervenir pour arrêter une guerre qui s'est déclenchée entre deux peuples à cause d'une sombre histoire de gilet. Cela pourrait être simple si Bane et Dorian ne passait pas leur temps à se chamailler et à se fusiller du regard, et qu'il travaillait un minimum en équipe.
    Sauf qu'il semblerait que les choses ne soient pas vraiment celles que Bane croient...

    C'est une histoire classique de deux tribus qui se détestent depuis la nuit des temps, et dont deux membres se plaisent malgré les haines millénaires. Un instant j'ai cru que l'auteur allait nous surprendre et nous conduire complètement ailleurs, mais non. Certes, elle propose une fin assez sympa et originale, mais on reste tout de même dans le schéma basique.

    C'est une nouvelle, donc l'univers n'est pas très poussé, Fanny André se contente juste de distiller par-ci par-là quelques éléments pour que l'ensemble des personnages fantastiques et la période contemporaine reste à peu près cohérente. Cela fonctionne pas trop mal, dans le sens où la majorité du texte est composé de dialogues entre des personnages.
    Je crois que j'aurais plutôt vu cette histoire sous forme de bande-dessinée, car l'équilibre des dialogues est là, et en l'état cela aurait pu faire un bon premier tome.

    Ma grande question est : est-ce que ce texte est une introduction à un univers et à une saga que prépare l'auteur ? ou n'est-ce vraiment qu'un one-shot ?
    La première réponse aurait pour moi plus de sens, car en tant que grande curieuse j'aimerais en savoir plus.

    J'ai passé un agréable moment avec cette nouvelle, comme j'aurais passé un agréable moment devant un épisode de série. C'est divertissant et mignon.

    "J'observai les lieux. Bien que j'aie peu de retard sur Dorian, je ne le voyais nulle part. Je me dirigeai donc vers cette chaumières qui semblai tout droit sortie d'un vieux conte. le toit traditionnel en ardoise aux abords légèrement recourbés vers le haut, le jardinet et les fenêtres étroites donnaient l'impression que la maison était roulée en boule comme un gros chat endormi."

    "-Wouah ... J'achète. de nos jours, pour te sauter, les mecs te payent à peine un verre, et encore, ils éviteraient s'ils pouvaient. Alors, de sonner la peine de me rouler dans la farine, franchement ? "



Aucun commentaire:

Publier un commentaire