mercredi 3 février 2016

Erwan, l'elfe au canard, Paul A. Garance & Léa Fabre



Erwan, l'elfe au canard, de Paul A. Garance & Léa Fabre

134 pages
Editions Callisto
Parution : Avril 2014


4ème de couverture :
A ses 10 ans, Erwan, un elfe, va enfin découvrir son animal totem, une créature magique qui deviendra son plus fidèle compagnon toute sa vie. Est-ce que ce sera un dragon ? Une licorne ? Hélas ! C'est un canard ! Toute l'école des elfes se moque de lui. Honteux, Erwan s'enfuit et se perd…
Il va alors rencontrer de nouveaux amis : un nain qui préfère les livres aux pierres précieuses, une sorcière férue de nouvelles technologies, et une humaine en fauteuil roulant, championne de natation.
Tous ensemble, ils vont aider Erwan à se réconcilier avec son canard qui pourrait bien réserver quelques surprises.

     Dans le monde où vit Erwan, tous les elfes reçoivent un animal-totem qui leur est remis sous forme d'oeuf lors d'une cérémonie l'année de leur dix ans. Erwan est très impatient de recevoir le sien, il rêve déjà d'animaux forts et mystérieux qui en mettront plein la vue à ses amis.
    Mais lors de la cérémonie, rien ne semble se passer comme prévu... Erwan s'inquiète : il est le dernier à recevoir un oeuf, longtemps après les autres. Mais peu importe : un oeuf lui est remis, un oeuf dont il va prendre soin pendant le mois qui s'écoule avant la cérémonie de l'éclosion. Mais ce jour-là s'est la déception : alors que des coquilles sortent de fabuleuses créatures, du sien ne sort qu'un petit caneton tout gris. Il devient la risée de ses camarades et sent la honte s'abattre sur lui.
     Rien de ce que peut lui dire sa maman ou sa maîtresse ne parvient à le consoler et à lui faire accepter son caneton comme ami. Et lorsqu'il entend que le travail de son père est menacé à cause de sa boule de plumes, il décide de s'enfuir.
     Mais où se cacher quand on est un petit elfe de 10 ans ? Que faire d'un petit canard qui semble n'attirer que les ennuis ?
    Heureusement pour Erwan, il va rencontrer sur son chemin d'autres enfants de son âge qui l'aideront à se remettre sur le droit chemin et lui feront découvrir la chance qu'il a d'être "l'elfe au canard".

    Chacun des enfants qu'il va rencontrer est différent, différent des autres enfants de leur âge, différent de ce que la société attend d'eux.
     Comment trouver sa place quand on est un nain asthmatique et qu'il est alors impossible de travailler à la mine ?
     Comment concilier magie et nouvelles technologies quand on est une jeune sorcière ?
     Comment devenir une véritable athlète quand la vie vous a privé de l'usage de vos jambes ?
     Tous ces enfants ont pris le parti de vivre à fond leur différence et d'en faire une force pour aller de l'avant, et c'est ce qu'ils vont enseigner à Erwan au cours des quelques jours passés en sa compagnie.

     C'est pendant l'enfance que la personnalité se construit, et ce n'est pas toujours facile. La tendance générale serait peut-être de se fondre dans le moule, ou alors paraître exceptionnel aux yeux des autres. Mais ce n'est pas si simple : chacun de nous est différent, et parfois cette différence semble nous éloigner des autres, souvent parce qu'ils nous comprennent pas.
    Mais doit-on ignorer ou faire taire cette différence qui sourde en nous, afin de vivre plus sereinement ? Certainement pas !
    Toute différence est une force !
Ce sont les différences de chacun qui rendent le monde plus passionnant et plus riche. Si tout le monde était pareil, beaucoup de choses seraient impossibles ...
    Ce livre incite le lecteur à cultiver sa différence, à se distinguer des autres et à rechercher et apprécier les différences et les caractéristiques des autres.
    Ce genre d'ouvrage est bon pour le moral et pour l'estime de soi, il nous aide à nous remettre au centre de nos vies, en nous ouvrant la porte du monde des possibles et celle des rêves.

    Ce livre est une ode à la différence, et je trouve cela encore plus plaisant que ce livre est d'abord destiné à des enfants souffrant de dyslexie. L'écriture et la mise en page ont été travaillées et conçues pour leur faciliter la lecture. Je fais confiance à l'éditeur pour le choix de cette mise en page car j'avoue ne pas assez connaître ce domaine pour pouvoir juger, mais je sais en revanche qu'elle ne m'a absolument pas gênée dans ma lecture. Pour ce qui est du texte, il est en effet bien écrit, avec du rythme, un large vocabulaire, des tournures de phrases étudiées. Ce qui fait que sa lecture est agréable et facile. Il y a de nombreux dialogues pour agrémentés le texte, et quelques petits dessins très mignons. L'univers est assez riche et amusant pour que n'importe quel lecteur soit embarqué par l'histoire, et ce malgré des difficultés de lecture.

    J'ai beaucoup aimé cette lecture. C'est un texte qui fait grandir son lecteur, que celui-ci ait sept ou soixante-dix sept ans. Il est à mettre entre toutes les mains, car il est amusant, léger et pourtant riche en enseignements. Je ne pense pas qu'il puisse laisser qui que ce soit indifférent.

     Maman tient mon caneton dans la main. Il a un regard tout triste et n'arrête pas de regarder à droite et à gauche. Maman me chuchote qu'il cherche son maître, mais moi, je refuse de le prendre. Il me fait trop honte.

    Je veux fuir le quartier des elfes, le plus loin possible.
    Mais où ? Dans le quartier des nains ? Je suis trop grand et mince. Je me ferais vite remarquer. Dans le quartier des sorciers ? Il paraît qu'ils peuvent lire dans ta tête et tout savoir de ta vie. Je serais vite dénoncé. Il est hors de question d'aller chez les gobelins ! Je veux fuir et me cacher, pas me faire manger par ces monstres.
 

    - Ce doit être bien de voler sur un balai ! s'enthousiasme Tim.
- Pas du tout. Ce n'est pas confortable et ça fait mal aux fesses.


Je remercie les éditions Callisto et le forum Livraddict pour la découverte de ce livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire