samedi 3 septembre 2016

Le secret du prince disparu - Aurélie Cubizolles

Le secret du prince disparu, de Aurélie Cubizolles

162 pages
Oskar Editeur
Parution : Avril 2016

4ème de couverture :
    Parce qu'il a toujours la tête dans les nuages, Simon de Beauvais, 12 ans, est envoyé par son père au château du roi pour travailler avec son grand-oncle, Trublius Lampfrois, le plus célèbre botaniste du royaume. Un monde étrange et fascinant, où se côtoient fleurs luminescentes et plantes carnivores, s'ouvre alors à lui.
    Mais une nuit, il aperçoit de la lumière à l'étage interdit de la grande serre. Que cache Trublius Lampfrois ?
Et si cela avait un lien avec la légende du prince disparu ? Accompagné de la pétillante Tallis, le garçon n'est pas au bout de ses surprises ...



    Comment résister à un livre qui parle de plantes ? Certes les plantes carnivores sont loin d'être mes préférées, et je n'en possède d'ailleurs aucune ; mais j'ai une légère tendance à glisser des plantes dans tous les coins et recoins possible de ma maison. Vivre dans un jardin d'intérieur serait presque un rêve. Je ne peux vivre sans plantes vertes près de moi. Et bientôt je pourrais m'en donner également à coeur joie au jardin.
    Donc un livre parlant de plantes ne pouvait que m'attirer, même s'il est grande partie question de plantes imaginaires.

    Dans ce livre nous faisons la connaissance de Simon, un jeune garçon rêveur, qui adore la nature, mais qui n'apprécie pas les parties de chasse, courses à cheval et autres joyeusetés que son père, propriétaire terrien, affectionne. Heureusement, Simon a un grand frère qui pourra prendre la relève et gérer le domaine, ainsi il n'a pas à forcer sa nature. Mais il désespère son père, qui ne sait que faire de lui. Un jour une idée surgit dans la tête de celui-ci : et s'il envoyait son rejeton auprès de son oncle, célèbre botaniste du royaume ? Celui-ci acceptant avec plaisir de le prendre comme apprenti, s'ouvre alors à Simon les portes d'une monde merveilleux, dangereux et inconnu.
    Tout l'émerveille : le château, les serres, les plantes... Il a tant à apprendre, tant à découvrir. Dans les jardins du château, il se sent à sa place et exécute son travail avec joie, et il peut compter sur la jeune et enjouée Tallis, pour l'aider et agrémenter sa vie de rires et de jeux.
    Mais un soir, sa curiosité est piqué au vif : pourquoi y a-t-il de la lumière à l'étage interdit, tard le soir ? Il en parle à sa comparse et tous les deux échafaudent un plan qui les mènera dans une aventure incroyable à laquelle ils ne s'attendaient pas.

    Je dois avouer qu'il y a longtemps que je n'avais pas lu un livre jeunesse où l'univers fantastique a su autant me passionner et me ravir. Je me suis plongée dans ce monde végétal, des étoiles plein les yeux. Depuis Harry Potter cela ne m'était plus arrivé à un tel niveau. Tout ce tient, tout en clair, plausible avec cette pointe de mystère et de magie qui demeure, qui nous entoure, mais ne nous semble pas étrangère. On y croit et on a envie d'y croire. Et pour tout vous dire : je n'avais pas envie de quitter les serres du château.
    Aurélie Cubizolles, a un don, pour savoir nous décrire l'univers dans lequel elle nous emmène et sait rester simple et ne pas se perdre en détails inutiles. Elle donne les clefs à chacun pour construire l'image mentale de ce royaume sans trop en dire, tout en dessinant clairement les contours nécessaires à l'histoire.
   Je me suis vraiment régalée.

C'était une lecture des plus plaisantes. Simon et Tallis forment un duo de choc, et les personnages qu'ils rencontrent sont tous plus amusants les uns que les autres. Chacun d'eux sait nous séduire et nous donne envie de les connaître nous aussi, sauf le Roi ...
    Il donne envie d'aller se balader au Jardin des Plantes ou dans un vaste jardin et de commencer une collection de plantes carnivores (et c'est moi qui dit ça ...), de débuter un herbier et d'observer les plantes, oiseaux et insectes autour de soi. Il met en relief tout le travail que demande un jardin pour être beau et prospère, et l’interaction entre les différentes espèces végétales et animales nécessaires. Un jardin est un équilibre, fragile, qu'il faut savoir observer et respecter, sinon c'est l'échec assuré.

    C'est un roman riche en beauté et débordant d'imagination qui ne saurait laissé son lecteur indifférent ! Je le conseille à tout le monde : jeune lecteur ou lecteur aguerri, je vous promets que vous passerez un moment inoubliable et délicieux.

    La pièce était vaste. Des braises encore rouges crépitaient dans la cheminée et éclairaient suffisamment pour que je voie, plus loin, le lit à baldaquin, d'où s'échappaient les ronflements. Les murs de la chambre étaient couverts d'étagères pleines de livres. J'avançais à pas de loup sur le tapis moelleux de la chambre, regardant au passage les titres des ouvrages. Plantes vivaces de Parpousie, Renoncules du Lortugal, Mousses et lichens des Plandres... C'étaient des herbiers rassemblant des plantes de tous les pays ! Et pour la plupart écrits, semblait-il, de la main de mon grand-oncle. il avait dû voyager des années pour récolter tout ça !
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire