jeudi 23 octobre 2014

Les Vampires Argeneau - T1. En-cas d'urgence - Lynsay Sands

Les Vampires Argeneau - T1. En-cas d'urgence, de Lynsay Sands

394 pages
Editions Milady
Année de parution : 2011

4ème de couverture :
Cela fait des siècles que Lissianna Argeneau cherche l’âme soeur, l’homme idéal, bien sûr. Mais elle a un problème que sa mère s’est mis en tête de régler : elle s’évanouit à la vue du sang. Le comble pour un vampire et un véritable drame dans la célèbre famille des vampires Argeneau.
Alors Madame enlève un séduisant thérapeute pour l’offrir à son héritière. Quand Lissianna le découvre, attaché à son lit, elle pense qu’il s’agit d’un en-cas. Mais se pourrait-il que le docteur Gregory Hewitt soit en fait le plat de résistance ?
Enfin, pas trop coriace, car après tout Lissianna est, elle aussi, tout à fait irrésistible…


    Il était temps de le lire ce roman prêté par ma cousine. Mais quel mois convenait mieux qu'octobre ? Comment ? le mois d'octobre de l'année dernière ? Oui sans doute ...
   Bon en tout cas il est lu et c'est une lecture qui m'a plutôt amusée.

    Le premier personnage avec qui nous faisons connaissance est Greg, célèbre psychologue de son état, spécialisé dans le traitement des phobies. Nous le rencontrons à la vieille de vacances attendues depuis des années et qui promettent d'être paradisiaque. Disons qu'elles auraient pu l'être, si Marguerite Argeneau, n'avait pas d'autres projets pour lui en tête... Ainsi, au lieu de rentrer tranquillement chez lui, notre beau docteur, s'enferme dans le coffre d'une voiture inconnue et se laisse conduire dans une maison inconnue elle-aussi et même, attacher à un lit. Pas vraiment conscient de l'absurdité de ses actes sur le moment, elle lui saute pourtant rapidement aux yeux. Comment a-t-il fait pour se fiche dans pareille galère ? Car oui, une histoire qui commence comme ceci, ne peut n'en être qu'une.
    En sera-t-elle vraiment une ? Ou arrivera-t-il, par chance, à tirer son épingle du jeu ?

    Si comme moi, vous avez commencé par regarder l'arbre généalogique de la famille, présenté en tout début du roman : bravo ! Vous vous êtes également spoilé la fin...
    Non mais sérieusement quelle idée de l'avoir mis ainsi au tout début du livre ? C'est forcément la première chose que l'on va regarder...
    Heureusement il reste quelques éléments sympathiques qui font que le livre se laisse bien lire, même si la surprise est un peu gâchée. Certes, on pouvait s'y attendre, mais entre "s'y attendre" et "savoir" il y a une grosse différence tout de même.

    Le personnage de Greg ne m'a pas fait rêvé plus que ça. Je le trouve un peu naïf, et très contradictoire. L'auteur essaye de nous le présenter comme un homme posé, sur qui on peut compter, un peu différent des autres hommes, qui vit bien son célibat et qui n'est pas intéressé par le sexe. Et nous découvrons un mec, tout ce qu'il y a de plus banal, certes un peu curieux, mais qui a clairement le cerveau dans son caleçon et pas beaucoup de jugeote. Il semble doué pour prendre les mauvaises décisions et être plutôt influençable, même si ce n'est pas psychiquement par les vampires.
    Lissianna ne m'a pas plus séduite non plus. Elle est un peu gourde, avec un orgueil souvent mal placé. L'auteur essaye d'en faire un personnage particulièrement gentil, qui se soucie sans cesse des autres et ne pense pas à elle. Pour ma part, je trouve cette tentative plutôt loupée. Je garde le souvenir d'une cruche (oui carrément) naïve et un peu idiote.
    Heureusement pour contre-balancer la niaiserie de ces deux là, il y a toute la flopée de cousins-cousines. Cette petite bande est assez fun et plutôt dynamique. Je trouve que c'est elle qui donne de la pêche au récit, ainsi qu'une petite touche d'humour. Sans elle, je pense que je serais vraiment ennuyée.
    Une personne semble se détacher un peu du lot, c'est Marguerite, la mère de Lissianna. Elle garde sa part de mystère et une certaine droiture. Ce personnage a quelque chose d'intrigant, peut-être que les tomes suivants en dévoilent plus sur elle, parce que ce qu'on apprend dans celui-ci n'est pas suffisant pour se faire une idée du personnage.

    C'est une histoire mignonne, qui devrait vous divertir. L'auteur a su glisser un peu de "mouvement" et d'action dans son texte pour entraîner notre lecture,ainsi qu'une petite dose d'humour, mais on n'échappe malheureusement pas à quelques longueurs. Même s'il y a beaucoup d'informations qui sont téléphonées, cela reste plaisant.
    Je ne sais quand je lirai la suite, ni si je la lirais un jour. Ce petit univers et cette famille me semble plus conçue pour être portée à l'écran : les détails foisonnent dans l'écriture, et la construction est celle d'un scénario, plus que d'un roman. Il y a également beaucoup de dialogues entre les personnages, et l'histoire ne semble avancée que grâce à ceux-ci. Lynsay Sands a écrit un livre vraiment très visuel.

    Avez-vous lu ce livre ? Qu'en avez-vous penser ?

    "Il se sentait bien plus calme ce matin. Greg pensait qu'il serait terrifié, mais il se rendit compte qu'il était difficile de ressentir de la peur à l'encontre de Lissianna... ou de ses cousins d'ailleurs. Comment craindre quelqu'un que vous avez vu en pyjama ? Les nuisettes et les ensembles Spiderman n’éveillaient pas en lui un sentiment d'épouvante."

    "Pour moi le mariage, c'est un partenariat. Comment aimer quelqu'un dont vous devez vous occuper comme d'un enfant en permanence ? [...] Alors, oui, les conjoints s'aident quand l'un est en difficulté, mais s'ils sont ensemble c'est avant tout parce qu'ils le désirent et non pas parce que l'un a besoin de l'autre."


*****
Livre lu dans le cadre des challenges : (cliquez sur les images pour voir les challenges) 
http://www.lalecturienne.com/2014/10/le-defi-de-la-citrouille-challenge.html
*
http://www.lalecturienne.com/2014/01/challenge-des-100-lectures-2014.htmlhttp://www.lalecturienne.com/2014/07/un-marathon-litteraire-par-thematique.htmlhttp://www.lalecturienne.com/2014/07/challenge-un-mois-une-lettre.html
*
http://www.lalecturienne.com/2014/08/challenge-1-mois-1-nouvelle-plume.html





Aucun commentaire:

Publier un commentaire