mercredi 10 juin 2015

Par le sang T1 : Premier Sang - Florence Cochet

Par le sang T1 : Premier Sang, de Florence Cochet

50 pages
Editions Laska
Parution : 16 avril 2015
Livre électronique

Présentation de l'éditeur :
Shandra a grandi au rythme de sa formation à l’académie. Il ne lui reste désormais plus qu’une étape avant de devenir maître à son tour. Un dernier apprentissage pour lequel elle se voit assigner un nouvel enseignant : Kalhen Xantar, maître d’armes de la maison impériale.

Dès leur premier contact, ses yeux d’or qui ne la lâchent pas troublent Shandra. En a-t-il conscience, le fait-il exprès ? Qu’attend-il réellement d’elle ? Au fil de leurs duels et des épreuves, Shandra va trouver de plus en plus difficile de feindre l’indifférence…

    Ce livre, ou plutôt début de récit, a été une grosse surprise pour moi. En effet je m'attendais à une histoire de vampires... Alors que pas du tout. Ce sont sûrement le titre et la position des personnages sur la couverture, qui m'avait laissé penser cela.

     Dans ce premier épisode nous faisons la connaissance de Shandra, une jeune fille qui termine son enseignement aux arts martiaux. A la fin de celui-ci elle pourra rejoindre la garde impériale.
Il lui tarde d'y être, mais il lui reste encore une ultime épreuve à passer pour achever sa formation, et pour cela elle doit changer de maître d'armes. Il est venu le temps de dire adieu à celui qu'elle a aimé comme un père et qui lui enseigne son savoir depuis son enfance. 
     C'est ainsi qu'elle va faire la connaissance de Kalhen, un jeune homme qui l'intimide et la captive depuis leur première rencontre. Il ne lui est pas facile de rester concentrer sur son apprentissage quand d'autres sens, en elle, se mettent en éveil.
     Il devra la former à une nouvelle technique de combat, mais également vérifier ses compétences au cours d'un voyage en conditions extrêmes. Serait-ce là l'ultime épreuve ?

    Ce premier épisode se laisse dévorer. C'est avec plaisir que nous suivons le passage de l'adolescence à l'âge adulte de Shandra. 

    Nous découvrons petit à petit un univers à la fois fantastique, médiévale et emprunt des mystères d'Asie. Bien sûr certains éléments nous semble familiers : "porte des étoiles", épées magiques, etc ... mais l'auteur semble se les être suffisamment appropriés pour pouvoir les utiliser et les détourner dans son récit.
     Ce que nous laisse entrevoir l'auteur ici, donne envie d'en savoir plus, car des questions telles que pourquoi ? comment ? restent en suspens. 
     Florence Cocher a su achever ce récit sur un océan de possibles, et nous ne pouvons imaginer ce que l'avenir réserve à Shandra.
    Il est toujours difficile de parler d'un si court récit, qui n'est que la porte d'entrée vers une histoire plus complexe et palpitante...

     "Au lever de la pleine lune, les runes se mettent à luire. L'espace situé à l'intérieur de l'arche ondoie et se mue en un miroir ambré. La faible pulsation prend de l'ampleur. Les chevaux s'agitent, nerveux. Kalhen les détache et enroule les rênes autour de sa main. Je fixe le passage, troublée. Je n'ai encore jamais emprunté un portique. Il faut un début à tout..."

    "Dans le maelström de couleurs qui envahit mon être, deux points d'ancrages m'empêchent de me perdre : Maël'Yenn préserve mon âme et Kalhen, mon corps. Je me focalise sur ces deux présences indispensables à mon intégrité et termine ce pas vers l'inconnu."



*

Aucun commentaire:

Publier un commentaire