jeudi 26 novembre 2015

Charles de Gaulle, L'insoumis, 1940-1945 - Céline Anché

Charles de Gaulle, L'insoumis, 1940-1945, de Céline Anché

109 pages
Editions Oskar, Collection Histoire-Société
Parution : Juin 2015

4ème de couverture :
    Le 18 juin 1940, depuis Londres, Charles de Gaulle lance son appel à la résistance. En pleine débâcle, il fait le choix de dire non à l’occupant et au gouvernement de Vichy. Avec lui commence l’épopée de la France libre. Il se bat pour faire entendre la voix de la patrie, malgré la défiance des Alliés. Le Général va construire sa légitimité politique, s’appuyant sur les Free French pour rassembler la Résistance sous sa bannière et faire figurer la France parmi les vainqueurs. Le 26 août 1944, en descendant les Champs-Élysées, celui qui était la voix sans visage de l’espérance incarne l’honneur et la liberté retrouvée des Français.

    Vous le savez déjà, vu que j'ai déjà du le dire une bonne dizaine de fois : j'adore ce genre de petit livre qui vous raconte une tranche d'histoire de façon romancée. C'est toujours une jolie façon de découvrir les faits, de les remettre en perspective dans leur époque. Pour les jeunes (et moins jeunes) lecteurs c'est aussi une façon d'aborder l'histoire et les faits de société sans avaler une simple chronologie. J'aurais aimé ce genre d'ouvrage entre les mains lorsque j'étais encore à l'école !

    Dans ce petit livre Céline Anché, nous propose de suivre le parcours de Charles de Gaulle pendant la Seconde Guerre mondiale : de sa fuite vers l'Angleterre, du fait de sa situation non-grata sur le sol français ; de son installation temporaire sur le sol anglais et son combat pour pouvoir de là-bas continuer la lutte ; puis son départ vers l'Afrique où les colonies françaises ont décidé de le soutenir et de ranger à ses côtés ; et enfin sa "victoire" et celle de la France enfin libérée.
    Pour rendre le récit plus vivant, l'auteur a choisit de mentionner régulièrement la famille de Charles de Gaulle, on le voit ainsi en père et époux, avec ses peurs et ses hésitations.
    Et puis il y a le jeune Adrien, ce jeune adolescent, qui croit en la France libre et qui décide de quitter les siens pour se rallier au général de Gaulle.
    Ce récit c'est à la fois celui d'un général des armées, mais aussi celui de milliers de jeunes qui ont décidé de croire et de tout sacrifier pour la liberté.

    Une chose m'a marquée à la lecture de ce récit : le très grand rôle qu'ont joué les colonies françaises dans la libération de la France. Et ce qui m'a encore plus marqué : c'est que je ne me souviens pas que ce point ait été particulièrement abordé pendant mes cours d'histoire, que ce soit au collège ou au lycée ...
   N'est-ce pas étonnant que ceux qui se sont le plus investit au départ était les plus éloignés ? Que ce soit ceux-là qui ont cru en la stratégie de ce général isolé et banni de son pays ?
   L'aide ne vient pas toujours de là où on l'attend.

   C'est un petit récit qui se lit très vite, dont la lecture est très agréable. Il est à la portée des plus jeunes et n'ennuiera pas un lecteur plus âgé.
   Le texte est comme toujours accompagné de documents : une carte du monde en 1942, des précisions sur les différents types de résistance et sur le rôle qu'a joué la radio pendant le conflit, ainsi qu'une chronologie.
    Une fois encore le corpus de documents annexes est judicieux et complète à merveille le texte. 

   C'est un petit livre à conserver dans sa bibliothèque pour y revenir facilement pour une revue rapide du conflit. Je vous conseille cet ouvrage et vous invite à le mettre entre toutes les mains. Il peut aussi être un support idéal pour une discussion sur la libération de la France pendant la Seconde Guerre Mondiale.

    Le général de Gaulle sait bien, au moment où il prononce ces mots, que l'aventure ne sera pas des plus faciles. Du haut de ses quarante-neuf ans, il a conscience qu'il vit alors les heures les plus terribles de son existence et de l'histoire de France.

   En écoutant parler leur fils, Aristide et Louise ont compris qu'ils auront bien du mal à le retenir. Sa soif d'aventure, son enthousiasme juvénile et son obsession à rejoindre e Gaule coûte que coûte sont plus forts que tout !

    Une croix de Lorraine au coeur d'une France unis est peinte et dessinée sur les chars, les drapeaux et les uniformes des unités. Au moment où la Force L devient la 2°DB, Leclerc en profite pour intégrer aux Forces Françaises Libres des unités de l'armée d'Afrique : le 24 août 1943, elle se compose de 14000 hommes dont près de 4000 Africains ! Ils viennent de toutes origines. Du Cameroun, du Tchad, du Sénégal, du Maroc, d'Algérie, des comptoirs indiens, du Liban, de Syrie. Qu'ils soient républicains espagnols, catholiques ou protestants, juifs, musulmans, ou même repris de justice, ils sont tous volontaires et unis dans le même désir de libérer la France.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire