samedi 26 octobre 2013

Complot royal - Alain Blondelon

Complot royal, de Alain Blondelon

30 pages
Editions L'ivre-Book, collection L'ivre Court
Parution : 5 août 2013
Livre électronique

Présentation de l'éditeur :
Fraîchement sortis de l’Académie des Mousquetaires, Barthélemy, Guillaume et Théodore ont intégré la Confrérie Royale, police secrète du Roi Ambroise d’Algyr le Septième ; mais il semble qu’un étrange complot menace la Confrérie et ses Confrères. Qui cherche à les assassiner ? Pour quelle raison ? Au fil de leurs aventures, les trois compagnons découvriront peu à peu l’étrange vérité.
Alain Blondelon, dont vous pouvez trouver les œuvres chez Rivière Blanche, nous fait découvrir avec délectation une histoire de cape et d’épée dans un monde bâti de toutes pièces qui vous ravira, de l’action en continu qui n’est pas sans rappeler « Les Trois Mousquetaires ». 


       J'ai reçu ce petit texte en partenariat avec les éditions L'ivre-Book et le forum Have a break, have a book, et je les en remercie.
      C'est un petit texte qui se lit vite. J'ai fait le compte sur ma liseuse, j'ai tourné trente fois la page. Le texte se présente cependant comme un roman, avec quelques chapitres et un épilogue.
      Dans ce livre, le Roi est protégé par la Confrérie Royale, composée des meilleures mousquetaires issues de la meilleure école militaire de la région. Ces hommes sont divisés en groupe de deux ou trois, et ne se connaissent pas entre groupe. Chaque mois, ils viennent chercher leur ordre de mission auprès de sa majesté. Barthélémy, Guillaume et Théodore, sont trois de ces mousquetaires et comptent parmi les meilleurs. Sûrs d'eux et de leur talent, les voici bien ébranlés lorsqu'un groupe de cinq hommes s'en prend à eux. Comment cela se fait-il ? Sa majesté s'en offusque et ils sont priés de faire attention à eux. Mais Guillaume qui n'aime pas cette situation, s'en va quérir des explications auprès de ses informateurs. Leur mission est de protégé le roi, pas de se protéger eux-même. Et lorsqu'il apprend que celui-ci leur a menti et qu'un traître se cache parmi les membres de la Confrérie, il est déstabilisé. Que faire ? Comment se défendre et se protéger ? Avant même d’avoir eu le temps d'approfondir la question, la vérité se révèlera à eux d'une façon inattendue.
      Si l'histoire est originale, je la trouve imparfaite et incomplète. J'ai regretté le manque de cadre spatio-temporel : sommes-nous dans les temps anciens ? ou dans un monde imaginaire ? L'auteur ne semble pas avoir tranché et nous laisse entendre un peu de l'un et un peu de l'autre.
      J'ai trouvé la plume de l'auteur un peu lourde, le style chargé. Le texte commence sur de longues phrases chargées de détails, ce qui gênent pour entrer dans l'histoire ; heureusement lorsque les évènements s'enchaînent, le style s'allège. Sont à noter quelques approximations de langages, mais rien de bien méchants.
      Je qualifierai l'écriture de cet auteur comme encore jeune, elle manque d'affirmation et de maturité, mais d'après ce que j'ai pu comprendre c'est un genre qu'il expérimente, étant auteur de science-fiction.
      Du côté de l'histoire, je n'ai été convaincue ni par la jouvencelle qui s'offre si facilement au beau mousquetaire, ni par la réaction des "amis" qui abandonnent toutes convictions fondamentales par amitié. Mais ce sont les choix de l'auteur. Les combats à l'épée sont agrémentés de termes techniques et de précisions, et l'on sent que l'auteur a pris plaisir à les imaginer et à les coucher sur papier.
      Ce texte me donne une impression de prologue, l'auteur a-t-il en tête de continuer et creuser l'histoire du personnage à venir à la fin du texte ?
      C'est un petit texte de cape et d'épées, qui se lit vite, et dont la lecture est agréable. Un petit moment de plaisir hors du temps.

      "- S'attaquer à vous, c'est s'attaquer à moi et ça, je ne le permettrais pas. Je vous veux à la fois téméraires et vigilants. Mais surtout soyez sans pitié."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire